Le George Basketball Camp

Qu’est-ce que c’est ?

Le George Basketball Camp est un camp de jour qui se déroule à Monthey en Suisse durant les grandes vacances d’été. Il s'adresse à de jeunes athlètes, garçons ou filles, âgés entre 8 et 18 ans qui verront leurs habiletés, leurs techniques et tactiques progresser grâce à l'encadrement d'entraîneurs expérimentés.

Une pratique intensive du basket-ball est à l'horaire chaque jour de la semaine, ponctuée par des visites de conférenciers (sportifs de hauts niveaux, médecins sportifs, physios, nutritionnistes...) qui témoignent de leurs expériences…

Fresh news

Deon George offre le titre de Champions Suisse à son équipe U14

LE BBC COLLOMBEY- MURAZ CHABLAIS REMPORTE LE TITRE CHEZ LES U14

Même s'il est encore un peu tôt pour être si affirmatif, le BBC Monthey a de la relève chez les jeunes. Le 15 mai dernier, les U14 du Chablais Basket jouaient à Martigny le Final Four du championnat suisse. Cette manifestation réunissait le temps d'un week-end les quatre meilleures formations de cette catégorie. Vainqueurs le samedi de Lugano, les boys de Deon George affrontaient le lendemain en finale SAM Massagno, un autre adversaire tessinois. Ils se sont imposés 73-64 et décrochaient du même coup le titre de champion suisse. Un sacre qui n'était sans doute pas programmé mais qui prouve que la formation dans le Chablais existe bel et bien même si rien n'est encore acquis. Figure emblématique du basket helvétique et du BBCM, Deon George a su apporter toute son expérience et son professionnalisme à cette équipe U14. Il nous parle, entre autre, de ce titre, de la relation avec ses deux fils et de son job d'entraîneur.

Ce titre avec les U14 était-il un objectif en début de saison ou au contraire ce fut une vrai surprise d'avoir réussi à aller jusqu'au bout?

Non, au départ ce titre n'était pas un objectif, nous souhaitions déjà faire mieux que la saison précédente c'est-à-dire atteindre le Final Four du championnat suisse. Ensuite, le but était de prendre match après match car sur un week-end tout peut arriver. Nous avons bien failli ne jamais remporter ce titre. Les deux premiers matchs de la saison, que nous avions gagnés de plus de cent points à chaque fois, se sont transformés en défaite par forfait 20-0 à cause d'un joueur non licencié. Nous le savions mais la veille de la rencontre, un mail de la COBB nous a autorisés à le faire jouer. Au final, nous avons pu récupérer une victoire et avons dû nous battre ensuite pour faire partie du groupe A à Noël. Voilà pourquoi ce trophée de champion U14 aurait très bien pu nous échapper.

L'équipe joue sous le nom de Collombey-Muraz. Était-ce un choix de votre part ou du Chablais Basket? Les joueurs sont-ils tous issus de la région Monthey-Collombey?

Je n'ai pas choisi dans quel club l'équipe a été inscrite, c'est une décision du Chablais Basket. Souvent, il y en a une à Monthey ou une à Collombey, après où elle va jouer c'est égal. Nous partageons les salles pour les entraînements et les matchs. On peut jouer au Reposieux, à Aigle ou au Corbier en fonction de la disponibilité des salles et de l'organisation. Cette sai- son, nous avons pu évoluer à chaque fois au Corbier. Les joueurs viennent tous du Chablais (Aigle, Ollon, Monthey, Collombey) à l'exception d'un qui habite Martigny.

Parmi tous vos joueurs, il y a vos deux fils. Passer du rôle de père à celui d'entraîneur est-il simple à gérer pour vous? Avec eux, la différence entre le basket et la vie de famille est-elle facile à faire?

C'est une situation assez compliquée à gérer je l'avoue. J'ai beaucoup de chance avec mes fils parce qu'ils sont simples à coacher et nous prenons tous du plaisir du moment qu'ils restent réceptifs aux informations. Si ce n'est pas le cas, je ne dis plus rien, je les laisse. C'est là toute la difficulté de la relation père- coach, savoir jusqu'à quel point ils sont capables de recevoir les consignes. Parfois, durant les entraînements et les matchs, j'ai l'impression que je ne leur donne pas assez d'informations tout en ayant toujours un regard sur les autres joueurs. Quand nous sommes à la maison, nous parlons beaucoup de basket car il fait partie de ma vie. Toutes mes pensées, mes réflexions sont par rapport à ce sport et je partage cela avec mes enfants. Mais nous arrivons à trouver un bon équilibre entre la vie de famille et le basket, ce qui est le plus important.

En U14 les règles de jeu sont-elles identiques à celles de l'élite ou y a-t-il des différences?

Le règlement reste identique à celui des professionnels de haut niveau. La seule différence est que dans le championnat conférence ouest (COBB), il n'y a pas les 24 et les 14 secondes. Ce n'est qu'à partir des play-offs de Conférence que cette règle est mise en place. Il faut s'adapter mais nous y sommes préparés.

Quelles sont les principales qualités de vos joueurs et dans quel domaine ont-ils la plus grande marge de progression?

Mes joueurs prennent beaucoup de plaisir à jouer ensemble dans une très bonne ambiance c'est ça pour moi la principale qualité de mon équipe. Ils ont confiance en leurs moyens et en leur entraîneur. A partir de là cela devient facile de les coacher et d'obtenir un maximum d'investissement de leur part parce qu'ils ont adhéré à ce qu'on faisait sur le terrain. Il y a de tout dans cette équipe. J'ai quatre joueurs qui ont de très grandes qualités, ils peuvent tout faire (dribbler, passer, tirer) avec une très bonne compréhension du jeu. Puis, j'ai des joueurs de rôle qui sont très forts dans un domaine précis comme les rebonds ou les passes. Mais à mon grand étonnement, c'est défensivement qu'on est devenu très fort au fil de la saison malgré que ce ne soit pas un secteur dans lequel j'ai beaucoup travaillé. Grâce à ça, nous avons gêné pas mal d'adversaires. Pour progresser, il manque de la taille (rires..) mais à leur âge c'est normal, une meilleure lecture du jeu et tous les fondamentaux du basket notamment prendre les bonnes décisions. Par exemple, si un joueur va en pénétration et qu'il est bien défendu, il doit être capable de faire la passe à son coéquipier.

Quelle qualité faut-il avoir pour être un bon coach d'une équipe de jeune? Entraîner un club de Ligue nationale fait-il partie de vos objectifs futurs ou la formation reste prioritaire?

Si on veut être un bon entraîneur de jeunes, il faut être compétent car un grand nombre d'entre eux suivent et regardent beaucoup de basket. Ils veulent un coach qui leur montre comment progresser car les jeunes d'aujourd'hui ont énormément d'attentes. Il faut également une bonne compréhension de la situation familiale du joueur, être capable de discuter et de bien communiquer avec les parents afin que ceux-ci aient un message positif avec leur enfant. Une fois que cela est acquis, son investissement sera maximum. Quand j'ai arrêté ma carrière de joueur en 2007, j'ai voulu tenté d'entraîner plus haut. J'ai été le coach du BBC Troistorrents en LNA. Ensuite j'ai dû prendre la décision soit de rester en ligue nationale ou d'aller vers la formation. Dans mon caractère, ma personnalité, j'aime voir grandir les jeunes, symboliquement je plante une graine pour que dans le futur j'aie une influence sur leur progression et leur vie. Pour l'instant, je n'ai pas pour projet de voir plus haut.

Texte et interview, David Chappuis

Parcours du BBC Collombey-Muraz Chablais

Play-offs de la COBB

1/4 finale Nyon - BBC Collombey-Muraz 46-61 / BBC Collombey-Muraz - Nyon 67-54

1/2 finale BBC Collombey-Muraz - Académie Fribourg Olympic 74-69

Finale Lancy PLO - BBC Collombey-Muraz 70-67

Play-offs Championnat suisse

1/4 finale BC Alte Kanti Aarau - BBC Collombey- Muraz 75-73 / BBC Collombey-Muraz - BC Alte Kanti Aarau 83-60

1/2 finale Lugano - BBC Collombey-Muraz 66-69

Finale SAM Massagno - BBC Collombey-Muraz 64-73

N'oubliez pas que les places sont limitées et qu'il faut donc vous inscrire rapidement !

Cool and clean

… for the spirit of sport

« Cool and Clean » est un programme qui propose une prévention globale, orientée sur la pratique et les besoins.

Les groupes cibles sont les jeunes âgés de 10 à 20 ans et les moniteurs, qui pratiquent un sport en Suisse et qui sont enregistrés auprès de Jeunesse + Sport (J+S), ainsi que les Swiss Olympic Talents (titulaires d'une carte Talents) et leurs entraîneurs.

« cool and clean » s'inspire des méthodes de prévention les plus actuelles, basées sur les découvertes les plus récentes dans ce domaine.

Les objectifs du camp

Le GBC a pour priorité la formation des jeunes joueurs (-euses). Il espère également pouvoir faire découvrir ce sport à des enfants ne l'ayant jamais pratiqués. Les joueurs sont exposés à des situations stratégiques et tactiques du basketball qui leur seront bénéfiques pendant leur saison régulière de basket. Les coachs sont là pour créer un esprit d'équipe solidaire et compétitif. Ils encourageront leurs joueurs afin que chacun puisse se surpasser. Ils essaieront d'être des leaders positifs pour leurs joueurs. Les coachs du GBC suivront les directives du COBB ce qui devrait permettre également un suivit constructif pour la saison régulière.
Cette semaine a également pour but de créer des liens entre les différents participants afin que chacun sorte enrichit d'une expérience humainement très positive.